Israel Nature Photography by Ary

Les 3 accessoires indispensables en photo nature

Le titre de cet article peut paraître bizarre à certains. Comment un accessoire peut-il être indispensable ?
En fait, mon expérience sur le terrain, m’a fait comprendre combien certains accessoires photo, m’ont rendu la vie bien meilleure lors de mes sorties photo et donc m’ont permis d’assouvir plus agréablement et complètement ma passion.

La photo, particulièrement au début de sa pratique peut vite devenir onéreuse si on y prête pas attention et si on achète du matériel sans discernement. Après l’achat d’un premier appareil photo « sérieux » (reflex ou hybride particulièrement), la tentation est grande d’acheter différents accessoires supplémentaires. Malheureusement, surtout au début de sa pratique, il est très difficile de savoir quels sont les accessoires qui vont être réellement utiles et quels sont ceux qui risquent au final de finir recouvert de poussière sur une étagère.

C’est pourquoi j’ai décidé de partager avec vous mon expérience pour essayer de vous éviter des achats inutiles. Il existe à mon sens 3 accessoires vraiment indispensables pour qui veux faire de la photo nature, pour lesquels il vaut vraiment le coup d’investir un peu, et qu’on ne regrettera quasiment jamais.
A noter que cet article sera suivi d’autres articles pour vous aider à choisir spécifiquement chacun de ces 3 accessoires.

Un sac à dos photo

sacAvant toute chose et très vite après l’achat d’un appareil photo, je vous conseille vivement l’achat d’un sac à dos photo. J’ai bien dit un sac à dos et pas un autre type de sac, car je parle ici de photo nature. Or qui dit photo nature, dit bien souvent randonnée, marche, voire escalade… Et pour ce genre d’exercice rien de mieux qu’un sac à dos. Ce sac, adapté à votre taille, doit aussi être un sac étudié pour la photo, avec un compartiment spécialement conçu et offrant une bonne protection pour votre matériel.
Idéalement ce sac devrai aussi offrir la possibilité d’y ranger d’autres affaires personnelles, repas, boisson, vêtements, boussole, carte, lampe… tout ce qu’on emporte lors d’une excursion normale en nature.

Il doit bien sûr en outre avoir toutes les qualités d’un bon sac à dos de randonnée… mais nous en parlerons dans un prochain article dédié.

Avec un bon sac, vous pouvez arriver agréablement sur le lieu de vos shooting, en vous épargnant beaucoup de fatigue et sans risquer d’endommager votre précieux équipement. Vous pourrez aussi avoir votre appareil toujours avec vous et donc limiter les risques de louper une photo.

Une sangle ou autre système d’attache ou de transport

sangleToujours dans l’idée de faire de vos sorties photo un moment agréable et confortable, je pense qu’il est indispensable de remplacer la sangle de votre appareil photo. En effet celle fourni avec l’appareil, et qui se porte autour du cou devient vitre très inconfortable lors d’une randonnée. Le poids de l’appareil fatigue le cou, le frottement sur la nuque génère démangeaisons et transpiration et en plus l’appareil cogne le ventre à chaque pas.

Heureusement plusieurs fabricants ont pensé à différentes solutions plus adaptées et confortables. Notamment les sangles d’épaule ou les systèmes d’attache de l’appareil directement sur les sangles du sac à dos. Ça n’a l’air de rien, mais ça change vraiment la vie et rend les balades avec son appareil vraiment plus agréable.

Là aussi nous parlerons de ces différents systèmes prochainement dans un autre article.

Un trépied

shooting at sunriseTroisième accessoire de cette liste pour la photo nature, le trépied sait vite se rendre indispensable. En fait, comme je le dis souvent, un trépied permet surtout de faire d’autres photos. En d’autres termes, on peut continuer à faire des photos, quand les photographes sans trépieds s’arrêtent.
Lorsque la lumière baisse il permet de continuer à faire de beaux clichés : aube, crépuscule, forêt, ou même la nuit noire, avec un trépied vous pouvez faire des photos 24h/24 !
Les poses (très) longues deviennent aussi accessibles, étoiles et ciels nocturnes, HDR, lightpainting, sparks, filés d’eau ou de nuages, votre expression artistique s’en trouvera libérée.

De plus l’usage d’un trépied vous permettra aussi, souvent, même en pleine journée d’avoir des photos plus nettes et sans risque de flou de bougé tout en soignant votre composition.

Le choix d’un trépied peut lui aussi être compliqué, c’est pourquoi nous reviendrons en détail dans un prochain article sur les critères essentiels à prendre en compte avant l’achat.

Et les autres accessoires alors ?

A mon sens, ces trois premiers accessoires rendront immédiatement vos sorties photos plus agréables, plus confortables, plus créatives. Ce qui vous permettra au final de faire plus dephotos et ainsi vous permettra de connaître un peu plus vos préférences en matière de photo.
Ainsi, avec la pratique et après quelques milliers de photo, vous serez mieux en mesure de déterminer de quels autres accessoires vous avez besoin : téléobjectif, bagues d’allonge pour la macro, filtres ND ou polarisant, flash… les options ne manquent pas, mais seule une pratique assidue débouchant sur une appréciation précise de vos besoins vous évitera de dépenser votre argent à tort.

Et vous qu’est=ce que vous en pensez ? D’accord avec moi ou vous pensez qu’il y a d’autres accessoires pour lesquels il vaut mieux investir au départ ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires ci-dessous.

20 Commentaires

  1. Pingback: Les 3 accessoires indispensables en photo nature – Israel Nature Photography by Ary – Aventure Reflex

  2. p'titJo

    Tout a fait d’accord avec toi Ary !!!

    Répondre
  3. Howen

    OK à 100 % avec ces conseils.
    Ary, il faut ajouter qu’un trépied à 30 €… faut même pas y penser. Ca revient à jeter ces 30 € et dire qu’un trépied ça ne sert à rien.
    J’en ai acheté un comme beaucoup d’entre nous et aujourd’hui, il est juste bon à tenir un flash déporté… et encore… uniquement en intérieur et faut pas éternuer à coté !!!
    Dire également qu’avec un trépied, la ROTULE est, pour le moins, tout aussi importante…
    Et peut-être aussi oser dire qu’un minimum d’environ 200 € est un budget minimum pour ces 2 pièces indissociables, trépied + rotule…
    Les sangles : dire aussi qu’une fois qu’on a mis une sangle néoprène du genre « Carry Speed » par exemple, on ne peut plus s’en passer… même hors randonnée.
    A +
    Howen

    Répondre
    1. Ary (Auteur de l'article)

      Parfaitement d’accord avec tes remarques Howen, même si je pense qu’il y a moyen de trouver des trépied de qualité sous les 200 euro (le mien m’a coûté aux environ des 100 euros et j’en suis très content depuis 3 ans), mais l’Idée est la.
      J’en parlerai dans l’article dédié. je ne voulais pas entrer dans les détails ici.
      Idem pour les sangles.

      Répondre
  4. José

    Bonjour Ary,
    Je suis d’accord avec toi, et c’est bien d’avoir mis de ce rappel utile.
    Moi j’achète immédiatement un filtre UV avec un objectif – plus pour la protection de la lentille de l’objectif en cas de choc ou de rayure en cas de nettoyage. L’ été dernier j’ai laissé tomber mon objectif , de pas très haut, en le mettant dans le sac, et c’est le filtre qui s’est cassé. Un moindre mal.
    Une suggestion en fin d’article peut-être pourrais-tu mettre un lien vers les articles de ton blog « aventure reflex » qui en parlent.

    Répondre
    1. Ary (Auteur de l'article)

      ah ! l’éternel débat sur les filtres UV…
      utile c’est vrai pour protéger la lentille, mais attention a ce qu’il soit de très bonne qualité pour ne pas nuire aux photos…
      pour ma part je m’en passe au profit du pare soleil pour protéger mon objectif… même en intérieur d’ailleurs…

      Concernant les liens vers aventure reflex, je pense plutôt importer ici les dis articles en fonctions des besoins, comme je l’ai fait par exemple pour les articles sur le coût de la photo ou la taille des sacs…

      Répondre
      1. Alex

        Pour faire du paysage, un filtre polarisant est plus pratique qu’un filtre UV puisque ça protège la lentille ET ça améliore la saturation des couleurs 😉 .

        Répondre
        1. Ary (Auteur de l'article)

          tu as tout a fait raison Alex, il en va de meme aussi pour les filtre ND… mais je ne connais personne qui laisse en permanence un filtre polarisant ou ND sur son objectif comme moyen de protection.

          Répondre
          1. Alex

            Ca reste moins cher qu’un objectif avec la lentille cassée quand même. Mais je ne mets pas non plus de filtres pour protéger, donc quitte à le faire autant qu’il serve aussi pour la prise de vue 🙂 .

          2. Ary (Auteur de l'article)

            oui, totalement d’accord avec ce point de vue, mis faut voir la différence de coût entre les deux…

  5. Pyrros

    Je n’utilise pas la sangle ou de moins en moins, je n’ai pas le temps d’avoir le boitier à l’épaule.

    Le trépied n’est indispensable que suivant les occasions. Il faut bien le choisir et ne pas hésiter à en tester de nombreux, peut etre en faudra t il plusieurs au photographe.

    Reste le sac qui devait être obligatoire. Il faut pour le choisir passer énormément de temps et ne pas hésiter à le lester lors des essais pour l’essayer correctement.

    Répondre
    1. Ary (Auteur de l'article)

      Tu tiens simplement ton appareil a la main dans ce cas ? ou tu as un autre dispositif ? N’y a t-il pas de risque qu’il tombe surtout lors de tes reportages sur les randonnées roller par exemple ?

      Excellent reflex que de lester le sac quand on l’essaye, malheureusement les tests en magasin restent forcement courts et ne se rapprochent qu’assez peu des sensations ressenties après plusieurs heures sur le dos.

      Répondre
  6. Anne LANDOIS-FAVRET

    Salut Ary ! Pour ma part, je n’utilise pas de sangle quand je suis en voyage, juste la dragonne fourni avec l’appareil, mais je mets l’appareil en bandoulière. Je ne suis pas très grande, alors ça passe ! Pour le trépied, il y a de nombreux avantages j’en conviens, mais quand on recherche à s’alléger et si on ne compte pas faire de poses longues ou de photos avec une faible luminosité, je m’en passe, ça me pèse trop. Mais tout dépend de ce que l’on veut faire comme photos évidemment. Je ne visse pas de filtre UV non plus, le pare-soleil me suffit.
    Le sac à dos c’est essentiel, c’est lui qui va nous ruiner le dos ou pas, le choix doit se faire sur place, si on prend par Internet sans essayer, on ne sait pas sur quoi on va tomber, ou alors il faut étudier la question un certain temps et recueillir pas mal d’avis.

    Vivement les autres articles en tout cas ! 😀

    P.S. : Quelques petites fautes se sont glissées dans ton article ! :p

    Répondre
    1. Ary (Auteur de l'article)

      euh… pour moi la dragonne c’est le cordon qui se passe autour du poignet… et tu arrive a mettre l’appareil en bandoulière… soit tu es effectivement pas très grande, soit il y a un truc que j’ai pas compris… 😉

      Évidement que le trépied n’est pas utile tout le temps, mais seulement que parfois sans trépied on ne pourra plus faire de photo (ou moins qualitative) que ce qu’on aurait fait si on en avait eu un… moi non plus je ne l’ai pas tout le temps sur le dos…

      Totalement d’accord avec toi pour le choix du sac, difficile de le faire par correspondance via internet. idem pour la qualité des matériaux, des fermetures éclairs…

      Si tu vois des fautes n’hésite pas a me les envoyer, je les corrigerai avec plaisir… j’avoue que n’étant pas naturellement très doué en orthographe, ça me demande un effort particulier, surtout que j’essaye de rédiger mes articles en 3 langues, parfois la fatigues l’emporte sur l’application je pense.

      A très bientôt pour la suite !

      Répondre
      1. Anne LANDOIS-FAVRET

        Ah ouais, je crois que ça peut s’appeler comme ça des fois, sinon c’est la courroie. Je passe le bras droit dans la courroie, comme l’appareil pend à droite, mais y’a presque plus de jeu, donc ça ne ballotte pas.

        Pas de souci pour les fautes, je vais te faire un petit mail. Ah je ne savais pas que tu faisais en 3 langues, je pensais seulement 2, chapeau ! 😉

        Répondre
        1. Ary (Auteur de l'article)

          je faisait ça aussi au début pour la sangle / courroie, mais je trouvais ça ennuyeux de devoir passer le bras dans un sens ou dans l’autre entre chaque prise de vue… mais c’est vrai que ça soulageait le cou.

          Ben ouais, 3 langues, Français / Hébreu et Anglais, il y a même les petits drapeaux sur le coté !!

          Répondre
          1. Anne LANDOIS-FAVRET

            J’ai pas du tout fait gaffe aux drapeaux, français et hébreu je savais ! :p

  7. Frédéric

    Salut Ary.
    Ah je n’en ai que 2 sur 3! Je n’ai pas de sangle, j’utilise celle d’origine. Mais je ne ressens pas vraiment le besoin d’une autre. En même temps j’ai un tout petit EOS 100D et des objectifs en plastique. De plus je trouve le prix de ces petits accessoires démentielle pour ce que c’est…
    Je suis bien d’accord avec les 2 autres « accessoires » indispensables. Je regrette juste que mon sac photo n’ait pas de système d’attache pour mon trépied.
    Et sinon, Israel Nature Photography va remplacer Aventure reflex?

    Répondre
    1. Ary (Auteur de l'article)

      Salut Frederic et bienvenu par ici !
      pour ce qui est du prix, j’utilise avec grand bonheur une sangle chinoise depuis 3 ans que j’avais acheté une 12aine d’euro… complètement d’accord avec toi sur le prix trop élevé des sangles de marque. Au début j’avais un peu peur de la qualité de fabrication, mais jusqu’ici et sans la ménager tout va bien… c’est vrai qu’avec un 100D et de légers objectif, ça doit être moins primordial…
      C’est vrai que la possibilité d’accrocher son trépied est vraiment un plus. Mon Lowepro non plus n’en ai pas pourvu officiellement, mais il se fixe malgré tout très bien dans le rabat de la partie photo. Seul point embêtant il se met ainsi en travers du sac et dépasse un peu en largeur, du coup il a déjà un peu souffert dans des canyon très étroits…

      Pour l’instant j’ai pas pris de décision définitive pour mes deux blogs / site… a priori, mes sorties photos ainsi que mes conseils seront relates ici, si j’ai d’autre choses a dire ca restera sur aventure reflex… je verrai bien avec le temps comment ça va se goupiller.

      Répondre
  8. Pingback: Beaucoup de chance dans mon (petit) malheur… – Aventure Reflex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *