Israel Nature Photography by Ary

Réussir ses photos de feux d’artifices

Yom Haatsmaout (Fête nationale Israélienne, marquant l’indépendance du pays) approche a grand pas et avec lui toute les festivités et bien sur, un peu partout dans le pays, les fameux feux d’artifices.

Prendre en photo des feux d’artifices et surtout réussir ses photos ne s’improvise pas. Il faut un peu de technique, le matériel adapté et un peu de préparation. Voici donc mes conseils pour réussir a coup sur vos photos de feux d’artifices (de Yom Haatsmaout ou pas !).

Le bon matériel

purpleCommençons par le matériel, parce que ce genre de photo nécessite un tout petit peu de matériel spécifique. Il est en effet peu probable que vous réussissiez a prendre de belles photos de feux d’artifice avec votre smartphone.

Il faudra donc de préférence un appareil photo permettant des poses longues (plusieurs secondes). S’il possède le mode « bulb » c’est encore mieux (la photo commence quand on appuie sur le bouton et se termine quand on le relâche).

Deuxième accessoire indispensable, un trépied. Il vous permettra d’assurer une pose longue sans bouger et de positionner l’appareil précisément pour soigner votre composition.

Concernant l’objectif et puisqu’en général nous n’avons qu’une idée approximative du la position exacte des explosions, il vaut mieux privilégier un objectif grand angle (24mm ou moins sur un plein format, 18mm ou moins sur un appareil APS-C) pour avoir plus de chance de capturer les feux en entier. Si le cadrage est trop large, il est toujours possible de zoomer un peu ou de « croper » les photo au post traitement.

Enfin, il est vivement recommandé de disposer d’une télécommande pour déclencher les photo. Ça vous évitera de risquer de bouger l’appareil a chaque prise de vue et évitera ainsi d’avoir des photos floues.

Les bons réglages

fullPour les photos de feux d’artifice, les réglages sont plus ou moins toujours les mêmes.

Puisque nous allons jouer sur tous les paramètres de la prises de vue, il est en général plus pratique d’utiliser le mode M (Manuel)

D’abord nous l’avons vu il convient d’utiliser des vitesse d’obturation lentes. 3 ou 4 secondes au minimum en général. Le but étant de réussir a saisir un ou plusieurs feux d’artifice en entier sur la photo, du départ de la bombe jusqu’à la fin de son explosion. Il est beaucoup plus pratique d’utiliser le mode « Bulb » : on commence le déclenchement au départ d’une bombe et on relâche a la fin de l’explosion. On peu aussi allonger le temps de pose et saisir plusieurs feux simultanément.

Concernant l’ouverture, nous allons favoriser une ouverture moyenne pour maximiser la zone de netteté et avoir le meilleur piqué possible. Une ouverture de f/9 a f/11.

Les feux étant très lumineux, on peu aisément se contenter d’une sensibilité ISO faible pour éviter le bruit numérique sur les photos. Typiquement ISO 100 marche très bien.

Les feux étant trop mobile et rapide pour les saisir a l’autofocus, il vaut largement mieux faire la mise au point manuellement a l’infini pour être sur que la zone de tir soit nette. Pour ce faire, avant les premiers tirs vous pouvez faire la mise au point a l’autofocus sur un objet a 10 ou 15 mètres de distance, puis repasser en manuel et ne rien toucher.

Dernière recommandation concernant les réglage, il vaut largement mieux shooter en RAW (ou RAW + Jpg) pour avoir plus de possibilité en post traitement, récupérer plus facilement les zones trop claire ou trop sombres, ajuster la balance des blancs…

Le bon lieu

in the middle of the crowdVous pouvez bien sur faire des photos de feux d’artifices seuls, mais les photos les plus marquantes sont en générales celle ou le feu est intégré dans son environnement. N’hésitez donc pas a inclure dans vos photos, des bâtiments, végétation, plan d’eau, pourquoi pas spectateurs, qui aideront a raconter une histoire autour de vos feux d’artifices.

Ça aussi ne s’improvise bien sur pas, il est recommande d’arriver donc suffisamment a l’avance avant le spectacle pour bien choisir sa place et avoir le temps tranquillement de bien s’installer et d’essayer de soigner sa composition. C’est bien sur plus facile si vous avez déjà eu l’occasion d’assister a un feu d’artifice a ce même endroit, en général les feux sont toujours tirés dans la même direction d’une année sur l’autre.

Dernier point les foules trop denses sont a éviter pour pouvoir prendre les photos tranquillement sans risquer de casse pour votre matériel.

 

Conclusion

blueVoila vous êtes prêts ! avec ces recommandations vous êtes sur de réussir vos photos et avec un peu de pratique vous reviendrez de la fête la carte pleine de photos spectaculaires. Reste plus qu’a espérer que le spectacle soit suffisamment beau et photogénique pour produire de belles images.

Une dernière chose : n’oubliez pas non plus de profiter du spectacle, en étant concentré sur les photos, en général on ne saisi pas totalement la beauté de l’événement. Surtout si vous êtes avec les enfants, il vaut mieux parfois faire moins de photos et partager pleinement ce souvenir avec eux en direct…

6 Commentaires

  1. Pyrros

    Quand on est trop concentré durant un feu d’artifice un peu passer à coté de certaines choses. Dans mon cas (je photographie un dizaine de tir par an) je n’entends plus les explosion même en étant à coté des artificiers.

    Lors de ces séances photos, je supprime toutes les distractions possibles. Cela ne m’empêche pas d’entendre la musique qui rythme aussi le lancement des bombes et est donc indispensable pour maximiser les chances de faire la bonne photo, c’est étrange non ?

    Répondre
    1. Ary (Auteur de l'article)

      étrange je ne sais pas, j’ai l’impression qu’avec l’expérience tu as acquis une certaine d’adaptation qui te permet de faire le tri entre les choses importantes pour tes photos et les choses a éliminer, ça a un cote fascinant…
      ça me fait penser aux gens qui habitent juste dans l’alignement des pistes d’un aéroport et qui n’entendent plus les avions… le cerveaux humain est exceptionnel.

      Répondre
  2. p'titJo

    Salut Ary,très bon article et une bonne fête nationale.

    Répondre
    1. Ary (Auteur de l'article)

      merci beaucoup p’titJo.
      et en belgique c’est quand au fait ?

      Répondre
      1. p'titJo

        Chez nous c’est le 21 Juillet.

        Répondre
        1. Ary (Auteur de l'article)

          du coup c’est plutôt cool pour les frontalier, ils peuvent photographier des feux d’artifices deux fois a une semaine d’intervalle !

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *