Israel Nature Photography by Ary

Et au milieu coule une (petite) rivière… le nahal Habessor

petit Canyon

J’ai eu l’occasion dernièrement de faire une petite excursion au bord du Nahal Habessor, ou en bon français, la rivière Besor.

C’est une assez longue rivière (80km) mais dont le débit est très variable en fonctions des saisons. Actuellement il se rapproche plus du ruisseau, mais ses crues d’hivers sont parfois impressionnantes et les routes souvent coupées.

Autour de ce fleuve est établie une réserve naturelle, ainsi qu’un parc ou se retrouvent nombre de touristes des environs durant les vacances. C’est la que je me suis retrouvé avec ma petite famille, mon Canon EOS 600D et mon objectif 18-135mm. Je me doutais qu’il y aurai de beaux paysages, ainsi que de beaux oiseaux.

En effet il y avait les deux, ainsi qu’un grand soleil au zénith qui ne facilite pas la prise de vue… surtout d’oiseau qui volent haut dans le ciel. C’est d’ailleurs la première fois que je découvre avec mon objectif un fort phénomène de vignetage (coins de la photos plus sombre). Toujours concernant les oiseaux sauvages ils ont une fâcheuse tendance a voler trop haut et trop loin… du coup, faut de matériel adapté, peu de photo vraiment exploitable malheureusement. Et pourtant il y en avait des millier des oiseaux, principalement deux espèces d’ailleurs, des cigognes, et des milans noirs.

A part les oiseaux, un pont suspendu qui balance dans tous les sens, un pont de chemin de fer en ruine et une végétation typique des climats semi-désertiques… je vous laisse apprécier de tout ça avec les photos (dont je ne suis d’ailleurs pas très satisfait…) :

a l'approche de la réserve de très nombreuses cigognes nous survolent. Le froid persistant en Europe les fait rester ici plus longtemps qu'a l'habitude semble-t-il...

a l’approche de la réserve de très nombreuses cigognes nous survolent. Le froid persistant en Europe les fait rester ici plus longtemps qu’a l’habitude semble-t-il…

cigogne en plein vol

Les cigognes volent haut et loin des curieux. En poussant l’appareil dans ses ultimes retranchements et en rognant beaucoup la photo, on peut parfois voir un spécimen en un peu plus gros… au prix d’une piètre qualité d’image…

pont suspendu

le début du parcours est marqué par cet impressionnant pont suspendu. Bien que totalement sécurisé il est toujours impressionnant de se balancer au dessus du vide sur de simple planches de bois…

sauterelle

Cette année de très nombreuses sauterelles ont envahie la régions en provenance du Sinaï Égyptien tout proche. J’ai bien tenté de prendre en photo les nuages de sauterelles que nous avons croisés… c’est loupé pour cette fois !

cactus et arbres déséchés

cactus et arbres desséchés bordent la route rappelant a tous qu’il s’agit bien d’un désert…

rapace en vol 1

Tout au long du parcours des centaines de ces rapaces, des milans, nous survolent parfois d’assez près d’ailleurs…

rapace en vol 2

le même sous un autre angle.

arbre solitaire

quelques arbres bordent malgré tout le chemin

deux arbres

parfois deux arbres poussent cote a cote offrant une aire de pic-nic improvisée mais bienvenue

passage de la riviere

A cette période de l’année, a certain endroit la rivière ne fait que quelques centimètres de profondeur… il est alors possible de la traverser en se mouillant a peine les pieds

reste du pont de chemin de fer

tout ce qui reste d’un ancien pont de chemin de fer datant de la première guerre mondiale. Une partie des rails ainsi qu’un wagon d’époque ont aussi été préservés et sont exposes au public.

fleur et pont

cette fleur sauvage qui pousse au pied du pont m’a bien plut. Ça ajoute un cote western…

petit Canyon

Quand je vous dit que c’est le désert ! un vrai faux air de Grand Canyon !

J’espère que cette petite galerie vous aura plut. Nous y avons en tout cas passe une très bonne journée, pleine de surprises.

Pour visiter cette réserve en vrai, simplement pour une excursion ou une formation photo nature, n’hésitez pas a nous contacter !

0 Commentaires

  1. Aymeric Gobert

    Ary,

    Pour tes « faucons », je pense de plus en plus à une buse variable (http://www.oiseaux.net/oiseaux/buse.variable.html) : bec courbée dès le début, chez le faucon le bec est beaucoup plus court. La queue est assez courte également, enfin la buse est très communément implantée et niche en Europe centrale / Orient / Moyen orient.

    Je peux me tromper, mais la c’est assez clair tes photos…

    Un ornithologue passerait-il par là pour nous confirmer ?

    Aymeric

    Répondre
    1. ary (Auteur de l'article)

      ouais ça y ressemble grandement tu dois avoir raison, même s’il me semble que les ailes du mien sont proportionnellement plus longues et plus sombre… mais je ne sais pas si ce sont des critères déterminants…
      Bon une buse c’est bien quand même… 😉

      Répondre
      1. Aymeric Gobert

        Les couleurs peuvent varier un peu sans incidence sur l’identification. Ma grand mère disait : il faut se fier à la taille, à la forme des ailes et au bec pour identifier un oiseau…

        Répondre
        1. ary (Auteur de l'article)

          Reponse de Francky recue sur mon mail : « Ton faucon est en fait un milan noir ! »… pourtant la buse ressemblait bien !

          Répondre
      2. Aymeric Gobert

        Ha on était pas loin, au moins on sera moins bête ce soir, on sait quel est cet oiseau desormais !

        Répondre
  2. Thomas Benezeth (@PhototoTB)

    Salut Ary !

    J’ai beaucoup apprécié de reportage photo, tu nous apprend des choses en plus 🙂 Je trouve ça étonnant comme rivière avec ses différents niveaux d’eau, et les sauterelles ont l’air grosse !!

    En tout cas je trouve que ce sont de bien beaux paysages: le vert, jaune clair et le bleu du ciel ! Joli ^^

    Et pour les oiseaux, je ne peux pas t’aider personnellement, mais je t’encourage à contacter Darth qui est passionné d’oiseaux (tu peux lui envoyer un mail via son site, ce sera un moyen de vérifier qu’il répond réellement à tout le monde ^^). Et il y a également Régis de AuxoisNature 🙂

    Répondre
    1. ary (Auteur de l'article)

      Merci Thomas !
      Je te confirme, les sauterelles sont vraiment très grosses. Dans les 10cm de long. J’en avais jamais vu des comme ça avant. On est plus habitue aux petites vertes. Quand elles traversent le chemin en bande, en volant c’est vraiment très impressionnant.
      J’ai déjà envoyé un message aux deux « experts » sus-nommes… on verra bien ce qu’ils diront, mais il semble bien qu’Aymeric ait raison…

      Répondre
    2. auxoisnature

      Bon, ce qui est certain c’est que ce n’est pas un colibri !! N’est-ce pas Ary !!! 😛
      Non plus un faucon, la forme des ailes des faucons est caractéristique un peu comme celles des hirondelles, pointues et fines. Ici, c’est la forme de la queue qui permet de dire que c’est milan noir et non pas une buse : la queue est courte, en triangle et droite.

      Répondre
      1. ary (Auteur de l'article)

        Super, merci Regis !

        Répondre
  3. Marie

    Kikou Ary, bon, désolé, pour les rapaces, je ne peux pas t’aider… Quoiqu’il en soit, sympa cette balade, tu en as fait mention en fin d’article mais ça m’a également fait penser aux paysages du far-west, sur certaines photos, c’est flagrant ! C’est pas évident de photographier, surtout avec cette lumière si dure, tu devrais peut-être te procurer un filtre polarisant, ça peut être très utile sous un tel soleil. 🙂

    Répondre
    1. ary (Auteur de l'article)

      merci Marie, content que ça t’ait plut.
      oui, un filtre polarisant aurait été bien utile, d’ailleurs j’ai pour la première fois utilise le module de ce nom en post production sous Darktable sur certaines photos. C’est pas comme un vrai mais ça améliore un peu le ciel…

      Répondre
  4. alexdemoriere

    Très joli balade Ary, j’aime beaucoup celle des chardons, le pont flou en arrière-plan est sympa. J’ai aussi un petit faible pour celle du chemin de rochers dans l’eau, dommage que l’horizon ne soit pas droit! Merci aussi de nous réchauffer psychologiquement. 😉 Mais c’est le ravin Clayton, comme Clara Clayton!!!! Je me souvient au collège on racontait l’histoire d’une institutrice qui était tombée dans le ravin… Non, non je ne suis pas un fan de « Back to the future ». 🙂

    Répondre
    1. ary (Auteur de l'article)

      Merci Alex !
      tu as l’oeil pour l’horizon, on peu le deviner en regardant très attentivement a la barrière, je pensais que le terrain était en pente…
      Clara Clayton !! j’avais oublie son nom ! Tu es d’accord que le pont ressemble a ça ? en tant que fan ?

      Répondre
      1. alexdemoriere

        Ok j’avoue, c’est la première chose qui m’ait venu à l’esprit en voyant ce pont!!!!

        Répondre
  5. Cato

    Superbe reportage avec toujours tes références au cinéma ! J’aime beaucoup !
    Dis, question matériel, que penses-tu d’un Canon 1100D avec un objectif 18-250 mm et une facole fixe 50 mm à F/1.8 ? Car c’est peut-être ce que je vais acheter en lieu et place de mon APN Bridge…

    Répondre
    1. ary (Auteur de l'article)

      Merci Cato ! Ça fait plaisir que tu apprécie !
      J’ai vu en effet que tu cherchais a remplacer ton appareil photo. A vrai dire je ne sais pas trop quoi te répondre… Perso j’ai le 600D et j’en suis hyper content. depuis est sorti le 650D et le 700D est annonce. Il me semble que le 1100D est un cran en dessous en terme de qualité de fabrication et de fonctionnalité.
      Je ne sais pas quoi te dire concernant un objectif 18-250 (sigma ? tamron ? je ne crois pas que canon en vendent) si ce n’est ceci : perso j’ai un 18-135. J’en suis très satisfait mais il est souvent court quand j’essaye de prendre des oiseaux comme ici. Donc 18-250 semble être une bonne idée… mais attention a un paramètre important : le poids. je trouve le mien déjà lourd, qu’en sera-t-il avec un zoom encore plus grand. Et c’est un paramètre a prendre en compte en cas de randonnées ou d’excursion par exemple. J’ai aussi souvent entendu dire que la qualité d’image de ces objectif avec une très grande plage focale laisse parfois a désirer.
      J’ai aussi le 50mm 1.8… il a pour lui son prix plancher et sa forte luminosité / grande ouverture. Je sais que tout le monde l’adore, moi moyennement (j’ai d’ailleurs prévu d’en parler prochainement en détail ici) : il n’est pas assez polyvalent pour moi. Perso je ne sais jamais le matin en sortant ce que je vais photographier. Donc si je monte le 50mm 2 fois sur 3 ça ne m’ira pas. Et je ne suis pas encore assez a l’aise avec le changement d’objectif pour le faire dans le bus, dans la rue etc… par contre si tu fais avant tout des portrait ou des natures mortes, c’est genial. Il a aussi un deuxième problème assez handicapant : son autofocus est très lent… limite rédhibitoire pour moi… pour faire de la photo sur le vif, c’est souvent rate…

      Voila, je ne sais pas si ça t’aide ou au contraire te plonge encore plus dans l’embarras, mais ce sont les éléments de réponse qui me viennent en tête…

      Répondre
      1. Aymeric Gobert

        Canon a un 18/200 dont je suis satisfait (mais il ouvre à f/5.6 en 200mm) : http://www.canon.fr/For_Home/Product_Finder/Cameras/EF_Lenses/EF-S/EF-S_18-200mm_f3.5-5.6_IS/

        Répondre
        1. ary (Auteur de l'article)

          comme le 18-135 d’ailleurs…

          Répondre
      2. Cato

        A priori, ce serait un TAMRON(kit vendu à la FNAC avec le boitier) qui ouvre de F/3.5 à F/6.3. Cathy m’a dit que le boitier était un bon produit d’entrée de gamme. Je vais aller à la FNAC demain pour « voir » son poids et son encombrement. Par contre, concernant la focale fixe 50 mm, je l’ai testée il y a 15 jours et elle avait l’air vraiment extra pour faire des portraits ou, comme sur mon blog, des photos de bijoux avec une très faible profondeur de champ. Après, je pense que je serai comme toi et pas vraiment à l’aise avec le changement d’objectif mais c’est à force de le faire qu’on s’habitue, non ?
        Conclusion : ce n’est pas facile de faire un choix car les avis sont très partagés !!!!!
        En tous cas, merci à toi.

        Répondre
        1. ary (Auteur de l'article)

          tu as raison pour les portrait les objets et tes brico (ce que j’appelais natures mortes), le 50mm est super.
          concernant le changement d’objectif, ce n’est pas tant que ce soit difficile mais plutôt que j’ai un peu peur de chopper des poussière dans des environnement hostile ou d’en faire tomber un des deux par maladresse… tu es peut être plus sure de toi.

          Répondre
      3. Cato

        C’est une fois mon message envoyé que j’ai tilté que nature morte signifiait certainement bricolage…. Quant aux changementx d’objectif, on verra bien si je suis sûre de moi et si je maîtrise ! Je te dirai.

        Répondre
  6. Pingback: J’aime pas l’objectif Canon EF 50mm f/1.8 II ! Un ultime défi pour lui laisser une chance | Aventure Reflex

  7. Pingback: 6 mois pour trouver mon domaine de prédilection… | Aventure Reflex

  8. Pingback: une photo, une histoire (10) : Une belle journée qui commence | Aventure Reflex

  9. Pingback: 7 novembre 2012 – 7 novembre 2013, un an de Blog ! | Aventure Reflex

  10. Pingback: A la recherche des Calaniot | Aventure Reflex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *